mercredi, mai 25, 2022
Homejeux de cartesSet A Watch & Set A watch Mercenaires

Set A Watch & Set A watch Mercenaires

Ah le bonheur du camping en pleine nature : l’ivresse des paysages sauvages, le grand air, les chansons et la guimauve autour du feu de camp, les hordes de monstres qui vous assaillent pour faire de vous leur 4 heure… 

Dans Set a Watch, vous incarnez quatre campeurs héroïques qui partent en mission pour empêcher le Damné, qu’ils ont par le passé emprisonné à l’aide de sceaux magiques de se libérer de ses chaînes et de régner sur le monde. Pour vous ralentir dans votre mission, votre ennemi a réussi à réunir toutes les forces du mal qu’il lance à votre rencontre… et croyez nous, elles vont être nombreuses. Et affamées. Et agressives. 

Bilbon, t’as ton briquet ?

Set a Watch est un Tower Défense dans lequel vous incarnez 4 aventuriers choisis parmi un panel bien connu des habitués des dungeon crawler : Clerc, sorcier, guerrier, archer… chaque personnage dispose de capacités spéciales et de dés qu’il pourra utiliser pour défendre le campement qui va être assailli par des hordes de créatures, morts vivants, bandits en tous genres…

le feu de camp à entretenir coûte que coûte

A chaque tour, un de vos héros est chargé de rester au camp pour se reposer et entretenir le feu. Ainsi, il fournira aux 3 autres, les Sentinelles, qui partent à la castagne un support précieux et empêchera que les monstres ne submergent le groupe en profitant d’un feu en fin de vie.

En début de tour, vous découvrez un nouveau lieu à explorer. Chaque lieu a un effet, souvent négatif, sur la lueur du feu de camp qu’il va falloir attiser régulièrement pour ne pas le laisser mourir. Puis vous lancerez l’ensemble des 12 dés (3 par personnage) et vous choisirez l’aventurier chargé du feu de camp en prenant garde que tout au long du périple, chaque aventurier soit garant du feu 2 fois.

C’est toujours les mêmes qui font le sale boulot

L’aventurier en charge du feu va alors pouvoir se reposer et récupérer une capacité inactive et réaliser plusieurs actions :

  • couper du bois pour alimenter le feu
  • réarranger le haut de la pile Créatures
  • Choisir le prochain lieu à visiter
  • soigner une des Sentinelles
  • Bénéficier du pouvoir de Runes magiques
  • Utiliser une capacité unique propre à chaque héros resté au camp
Le campement dans toute sa splendeur

Pour se faire, il devra utiliser à bon escient ses 3 dès, et respecter certaines conditions : utiliser un dés avec un score de 6 exactement pour soigner un héros, utiliser des dés avec des scores identiques pour utiliser les runes… Une fois le campement installé, la nuit noire tombe sur nos compères et les créatures, dont le nombre est variable d’un lieu à l’autre, profitent de l’obscurité pour tenter de vous faire la peau.

Un bon chasseur et un chasseur sachant chasser sans son chien

C’est alors aux Sentinelles de défendre le campement. En fonction de l’intensité du feu, le nombre de créatures visibles sera variable, les autres cartes étant posées face cachée. Il va alors falloir utiliser vos dés pour infliger des dégâts aux créatures visibles (au corps à corps ou à distance, selon le personnage choisi), ou activer une capacité spéciale qui pourra par exemple infliger des dégâts importants à une créature, l’envoyer au cimetière, réorganiser la ligne de créatures…

Une capacité peut être activée deux fois en l’épuisant, la rendant alors indisponible jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau active grâce à un effet du campement. Ajoutez à cela que certaines créatures peuvent vous voler un dés et vous comprendrez qu’il va falloir réfléchir à l’ordre dans lequel réaliser vos actions pour venir à bout de chaque horde.

le feu est alimenté et permet de distinguer les deux premières créatures qui tentent de prendre notre campement

La tâche des Sentinelles sera d’autant plus ardues que certains cartes « Invocation » cachées dans le paquet Créatures vont venir encore compliquer l’affaire en neutralisant l’une des capacités des aventuriers et en faisant rentrer en jeu un damné, créature à la résistance accrue et aux effets dévastateurs.

Lorsqu’un damné est vaincu, il rejoint les autres créatures dans le cimetière et viendra de nouveau vous attaquer lorsque la défausse sera mélangée et réutilisée, donnant alors a Set a Watch un faux air de Deckbuilding, dans lequel vous subissez le deck ennemi plutôt que de fabriquer le votre. Malin.

Qui est le con qui a foutu le feu au stock de flèches ?

Lorsque vous vous débarassez de la dernière créature de la ligne, un nouveau tour peu débuter. Si par contre, vous ne pouvez plus effectuer aucune action, et qu’il reste des créatures autour du campement, les ennuis commencent. Chaque créature restante va en effet réduire le nombre de carte « capacité » disponible pour chaque héros, selon sa force. Si plus aucune capacité n’est disponible pour vos héros, vous perdez immédiatement la partie ! s’il vous reste encore des capacités disponibles une fois l’attaque d’une créature réalisée, celle ci rejoint la Horde qui vous attaquera au dernier tour…

Autant vous l’avouer de suite, nous ne sommes pas sortis vivant de cette nuit là !

Vous devrez survivre à ces vagues durant 8 tours et affronter la Horde. Si vous sortez vivant de cette ultime nuit, le Damné restera prisonnier pour l’éternité et vos héros pourront, enfin, faire griller des guimauves autour de ce fichu feu de camp !

Ça pour une surprise…

Set a Watch constitue une belle surprise ludique. D’abord parce qu’on n’a pas une grosse boîte à trimballer alors que le matériel est quand même assez important : quasi 20 dès, un gros paquet de cartes, un peu de matériel, la règle et les fiches personnages tiennent dans une boîte aux dimensions contenus. Merci pour la planète ! De plus, au lieu de proposer un plateau de jeu, la boîte fait elle même office de plateau et matérialise le campement à entretenir : bien vu. La qualité des illustrations, si on est sensible à l’univers, est appréciable et mon seul regret réside dans la qualité des fiches Personnage que j’aurais aimé un peu plus épaisses.

Ensuite car le système de jeu est bien pensé et offre un joli challenge. Si les premiers tours de garde se déroulent sans – trop – d’encombres, à partir du 3e ou 4e jour, vos choix vont devenir rapidement cruciaux et lourds de conséquences. Vous perdrez à coup sûr quelques neurones en essayant de bâtir une stratégie pour anticiper ce qui va vous tomber sur la couenne et qui n’est pas encore visible. Devez vous griller de suite vos gros dés, claquer un sort magique, utiliser la force brute du Barbare… ?

Vous en voulez encore ?

La Marchande vous proposera divers objets et artefacts qui complèteront votre équipement… mais pour en profiter, il faudra d’abord collecter quelques pièces d’or autour du feu

Set a watch Mercenaires est une extension Standalone qui reprend traits pour traits les bases de la boîte de base, en y apportant la diversité qui pouvait lui manquer grâce à quelques nouveautés bien senties, à commencer par le Marché.

Durant la phase de Guet, le joueur resté au camp va pouvoir gagner des pièces d’or qui seront ensuite à dépenser dans un marché qui fournira au Guetteur ou aux Sentinelles un objet ou un consommable qui pourra faire pencher la balance du bon côté durant la phase de combat.

Les nouveaux personnages permettent de renouveler un peu le jeu, avec des traits distinctifs que je trouve personnellement plus marqués et des « accessoires » qui là encore rendent le jeu un poil plus dynamique. Du tout bon donc !

Par contre, niveau difficulté, on est clairement un poil au dessus de la boîte de base, et les 9 jours à tenir ne seront pas du tout une balade de santé. Mais ce n’est pas pour nous déplaire.

Enfin, les boîtes sont utilisables ensemble, et le livret de Mercenaires proposent des decks préconstruits pour encore animer un peu les batailles et varier les plaisirs.

Autres nouveautés : le familier et le bâton magique affectés à un personnage spécifique.

Vous voulez un jeu « simple » à mettre en place et à appréhender : foncer sur la boîte de base. Vous voulez un jeu plus complet et plus difficile, dans un format contenu : Mercenaires et fait pour vous. Et si pour vous, c’est un coup de coeur, n’hésitez pas à prendre le fullset, les parties n’en seront que meilleures.

On aime

  • le format intelligent de la boîte
  • le côté deckbuilding inversé très dynamique
  • la difficulté qui rend les parties très tendues et immersives
  • le matos très agréable

On aime moins

  • le côté aléatoire des dès, même si les cartes capacité permettent de casser l’aléa
  • les fiches personnages trop souples
  • le manque de narration qui aurait rendu l’immersion plus marquante

C’est pour vous si

  • Vous aimez vous faire des noeuds au cerveau pour anticiper tous les coups possibles
  • Vous êtes fan de Tower Défense, Deckbuilding et jeu de dés
  • Vous adorez les Dungeon Crawler et êtes à la recherche d’un peu de fraîchitude
  • Vous avez toujours rêvé de camper en pleine forêt

Ce n’est pas pour vous si

  • Vous avez la phobie du noir,
  • Vous n’aimez pas le « dead and retry »
  • Vous ne voulez pas gérer 4 personnages en même temps
  • L’univers « heroic fantasy » vous file de l’urticaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Previous articleTerraforming Mars : Expedition Arès
Next articleBitoku
RELATED ARTICLES
Continue to the category

Les plus vus

The Road

Sprawlopolis

Imperium Antique

Vos commentaires