#8 Dans mes parties solo, j’aime …

confessions d'un joueur solo

 … occuper l’espace.

A l’instar du temps, l’espace se veut une variable que la société numérique cherche à réduire à sa portion congrue. Aujourd’hui la destination a pris le pas sur le voyage, et l’espace est devenu une denrée rare et chère.

Maine de Biran écrivait en 1816 dans son Journal : « En général, il faut voir de haut en bas, embrasser un grand espace pour sentir le beau, le grand, l’infini« .
Un jeu de plateau de par sa finitude permet de retrouver cette sensation de grandeur.
En solo particulièrement, nous sommes maître de l’espace, nous pouvons l’occuper, l’agencer, le faire et le défaire à notre convenance, à notre image.
Dans des jeux à matériel pléthorique comme Mage Knight ou Les contrées de l’horreur, quelle jubilation de trouver l’organisation parfaite, l’espace pictural idéal qui va donner encore plus de sens à l’aventure promise !
 high frontier

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*