dimanche, août 14, 2022

Mini Rogue

Au détour du chemin, vous apercevez les ruines du Château d’Og, le seigneur maléfique qui a détruit votre village. Depuis ce jour maudit, vous errez dans des plaines désertiques, des montagnes glaciales, des forêts lugubres en quête de vengeance.

Votre ennemi juré… ou ce qu’il en reste (d’Og)

Au moment de poser pied à terre, une vision vous assaille et vous vous sentez défaillir. Réminiscence d’une suite de couloirs humides, de pièges mortels, de hordes de monstres assoiffés de sang. Et puis votre coeur s’arrête. Vous êtes là, à genoux face au Sang d’Og, squelette sans âme. Dans un mouvement lent et déterminé, sa hache s’élève au dessus de lui et s’abat sur vous mettant fin à votre vision.

Vous reprenez vos esprits et, empoignant votre épée, vous poussez la porte du donjon et êtes frappé par les lieux qui vous paraissent familiers. Par réflexe, vous éviter les premiers pièges où vous vous laissez guider par votre instinct. Vous passez de salle en salle à la recherche de la rédemption avec l’espoir vain de sortir vivant de cette épreuve…. enfin.

On n’est pas déjà passé par ici ?

Mini Rogue, édité par Nuts Publishing, est tout à la fois un Dungeon Crawler et un Rogue like. Comprenez par là que, comme dans tout bon Dungeon Crawler, vous devez arpenter un donjon (ou une tour, pour varier un peu) dans lequel vous devez défaire 3 boss avant de mener un ultime combat face au Sang d’Og. Vous vous enfoncez de plus en plus profondément sous terre, affrontez pièges et ennemis, vous gagnez en expérience, et vous récoltez or et potions pour mener à bien votre mission. Mais, à la différence d’autres Dungeon Crawler plus scriptés, Mini Rogue est aussi un Rogue Like. Chaque partie, chaque étage même qui compose le donjon, sera généré aléatoirement. A chaque fois que vous vous apprêtez à descendre un escalier, vous devez mélanger l’ensemble des 20 salles cartes afin de former un nouveau donjon de 8 cartes à placer face cachée.

Quel héros choisirez vous pour descendre dans le donjon ?

Votre héros, à choisir parmi une brochette typique de ce genre de jeu (voleur, archer, clerc, mage…) arpente ensuite chaque salle de la gauche vers la droite, du haut vers le bas, pour atteindre son objectif. Lors de son périple, outre les dangers qu’il doit affronter, il peut collecter potions, or, nourriture, armes ou encore armures pour rendre son périple un peu moins périlleux.

Indiana Jones au pays des Orcs

A chaque salle, vous lancez un dé Personnage (blanc) et un dé Donjon (noir). Lorsque vous tentez de déjouer un piège, il vous faut réussir un test de compétence (réussir un 5 ou un 6 avec le dé blanc). En cas de succès, vous désamorcez le piège et vous pouvez récolter la récompense convoitée. En cas d’échec, vous devez vous référer au score du dé Donjon et constater ce qui vous attend.

Quoi qu’il arrive, vous passez ensuite à la salle suivante. Lorsque vous entrez dans une nouvelle pièce, vous révélez la salle immédiatement à votre droite et celle immédiatement en dessous de vous.

Vous voici arrivé aux portes du Donjon. Avancez, si vous l’osez, ou fuyez, tant que vous le pouvez…

Lorsque vous affrontez un nouvel ennemi, sa force et les effets de ses attaques dépendent de l’étage dans lequel vous évoluez. Vos dés Personnages indiquent la force de votre attaque et le dé Donjon celle de votre adversaire. Si durant ce combat, vous obtenez un 6, alors vous pouvez tenter un jet de prouesse. Mais il vous faut alors accepter le résultat sans faire machine arrière… Si vous obtenez une croix, votre attaque échoue lamentablement. Si par contre vous obtenez une autre valeur, alors vous portez à votre adversaire un coup critique qui pourrait bien s’avérer fatal pour lui s’il est tenté au bon moment.

Moi taper toi sur tête avec grosse masse à clous… LOL

Lorsque vous êtes attaqué, votre ennemi peut lui aussi vous porter un coup critique qui peut briser votre armure et réduira votre jauge de vie. Mais il pourra également entamer cette armure qui vous protège alors un peu ou carrément vous rater… et souvent, il vous faut prier pour qu’il vous rate, car la plupart des ennemis (et des boss a fortiori), peuvent vous infliger des effets susceptibles de vous affaiblir pour le reste de votre aventure, ou jusqu’à ce que trouviez un remède lors de votre exploration. Empoisonnement, cécité ou malédiction… autant de petites joies simples qui pimentent la vie de tout bon explorateur !

Tous les dés que vous pourrez utiliser (blancs) ou affronter (noirs, violets, verts)

A chaque nouvel effet, vous contaminez votre main de dés : violet pour la malédiction, vert pour le poison. La cécité, elle, vous empêche de révéler les salles adjacentes à la salle où vous vous trouvez, vous obligeant donc à avancer à l’aveugle. Lors de vos futurs lancers, vous obtenez une tête de mort sur le dé violet ? Diminuez la valeur de vos dés Personnages de 1. Vous tombez sur une goutte de poison sur le dé vert ? c’est votre santé qui s’envole.

Ajoutez à cela que certaines attaques de vos adversaires peuvent vous affaiblir et donc vous faire perdre des dés Personnages, que certains ennemis ont l’agaçante capacité de régénérer leur santé et vous comprenez alors que votre quête sera tout sauf une promenade de santé !

J’espère que vous avez pris un petit frichti pour la route !

Chaque victoire vous confère un peu plus d’expérience qui, à certains niveaux, vous permet de gagner un dé personnage supplémentaire, vous offrant alors plus de force et de dextérité dans le désamorçage des pièges.

votre fiche de personnage. En Haut à droite, l’XP qui augmentera chaque fois que vous viendrez à bout d’un monstre. chaque passage de niveau se soldera par l’acquisition d’un nouveau dé Personnage.

En plus de cet expérience, vous pouvez croisez la route d’un ermite, d’un marchand ou d’un brigand qui vous porteront assistance. Vous pouvez aussi établir votre campement dans divers havres de paix (feu de camp, sanctuaire…) afin de vous y reposer.

Tout au long de votre périple vous devez donc peser vos décisions en mesurant le ratio bénéfice/risque de vos actions. Sans expérience, vous limitez votre puissance contre les ennemis les plus forts, mais à trop prendre de risques, votre vie pourrait bien s’arrêter plus rapidement qu’escompté, voire même sans avoir eu le temps de descendre au second étage… La descente d’étage en étage est d’ailleurs une navrante occasion de mourir si vous ne prenez pas garde à votre alimentation (!), rendant vos choix encore un peu plus cornélien.

Vos hôtes…

Mais si vous parvenez à passer à travers ces pièges et ces rencontres, alors vous pourrez affronter 3 boss puis le Sang d’Og qui vous permettront de récupérer des trésors inestimables… Enfin, si vous ressortez vivant de ces affrontements ! En cas d’échec, vous n’aurez plus qu’à vous présentez de nouveau devant la porte du 1er étage du 1er donjon, pour tout recommencer. Encore et encore…

Et ça continu encore et encore, c’est que le début, d’accord, d’accord !

C’est toujours différent et pourtant familier. Si familier que parfois, le nombre de cartes salles vous paraîtra un peu insuffisant, rendant l’aventure redondante. Pour cela, et compte tenu de son prix, nous ne saurions que trop vous conseiller de découvrir Mini Rogue avec son extension « Profondeurs damnées » qui rajoute une feature qui aurait du être présente dans la boîte de base : les cartes histoires.

le paquet histoire de l’extension de mini-rogue. Incontournable pour profiter du jeu pleinement

Ces cartes apportent du liant à votre aventure en scénarisant (un peu) votre aventure. Lors de la découverte de certaines salles, vous tirez une carte Histoire qui vous met devant un nouveau choix. Cette extension vous mettra aussi face à un bandit, une relique maudite et vous permettra de découvrir un passage secret qui vous mènera dans des endroits inconnus et mystérieux…

Avec son extension, Mini-Rogue devient un excellent Dungeon Crawler grâce à son aspect Rogue like, son matériel réduit mais efficace, et sa petite taille qui permet de l’emporter partout, d’autant que la place qu’il occupe sur une table de jeu permet d’enchaîner les parties où que vous vous trouviez.

On aime

  • l’aspect nomade de Mini Rogue
  • un matériel restreint pour une profondeur de jeu étonnante
  • une belle rejouabilité grâce à l’aspect Rogue Like du titre

On aime moins

  • Le côté redondant induit par le faible nombre de cartes salles
  • Peut s’avérer un peu frustrant puisque notre personnage ne conserve aucun attribut après sa mort
  • Un manque d’immersion un peu atténué grâce à l’extension qui aurait dû être dans la boîte de base

C’est pour vous si

  • Vous aimez les Rogue Like et les Dungeon Crawler
  • Vous chercher un jeu à emmener partout avec vous
  • Vous n’avez pas peur des défis

Ce n’est pas pour vous si

  • Vous cherchez un jeu avec une histoire à rebondissements
  • Vous aimez les grosses boîtes pleines à craquer de figurines

Mini Rogue – Edité par Nuts Publishing

  • de 1 à 2 joueurs
  • à partir de 14 ans
  • Expedition de moins de 30 min

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

RELATED ARTICLES
Continue to the category

Les plus vus

The Road

Sprawlopolis

Imperium Antique

Vos commentaires