mardi, juillet 23, 2024

La mort en vert

  Hidden Games

1 à 6 joueurs | 14 ans et plus | entre 2 et 3 heures

Nous remercions ici vivement Tribuo qui distribue cette gamme et qui nous a contacté pour nous proposer de vivre cette expérience de l’intérieur afin de vous donner, librement, notre avis SANS SPOIL sur la troisième enquête de la gamme Hidden Games

Un samedi soir sur la terre…

Vous êtes installé dans le même vieux Chesterfield usé qu’à votre habitude, dans le même vieux bar miteux où seuls quelques habitués fatigués viennent encore noyer leurs idées noires. Vous les contemplez, imaginant quelle vie peut les mener là, dans la même rue crasseuse que vous. Usé, vous l’êtes aussi. 25 ans d’enquêtes criminelles sordides, de meurtres non résolus, de violeurs en cavales, ça vient à bout des flics même les plus endurcis. Les yeux perdus au fond de votre verre dans lequel les glaçons finissent de se mélanger à un reste de Triple Malt, vous distinguez à peine la lumière blanchâtre de votre téléphone.

Vous ressassez inlassablement la discussion que vous avez eue avec la femme d’un paysan de Champigny, accusée du meurtre d’un voisin. Elle est, évidemment, certaine que son mari n’y est pour rien, que ce n’est pas un assassin. Mais vous avez appris à ne plus vous laisser attendrir par les larmes et les regards implorants. Devant votre visage fermé et votre regard froid, elle est repartie effondrée. Mais vous êtes sa dernière chance, et depuis votre discussion, vous croulez sous une avalanche de messages de supplication. Vous pourriez bloquer le numéro pour passer à autre chose mais quelque chose vous taraude dans cette affaire.

Un village paisible. Un cadavre au bord d’un plan d’eau. Aucune piste privilégiée. La victime est Victor Charbonnieux, chef d’entreprise visionnaire demeurant à Champigny. Victor est bien connu des gens du coin grâce à son projet de développer un engrais bio qui révolutionnera l’industrie agroalimentaire. Marié, sans enfant, Victor ne semble pas être le candidat idéal pour un homicide, mais l’expérience vous a appris à vous méfier des évidences. 

Les flics avaient rapidement arrêté un suspect et stoppé net toute investigation. Mais ce que vous a raconté cette femme tourne en boucle dans votre esprit. Pourquoi n’avoir pas interrogé l’épouse ? Comment ne pas avoir creusé un peu plus du côté du nouveau golf qui doit se construire à Champigny ? Et surtout, pourquoi avoir écarté ce concurrent un peu trop pressant ? Machinalement, vous vous levez, les clés de votre vieille bagnole à la main, avec la ferme volonté d’éclairer les zones d’ombre dans cette affaire. Un texto vite envoyé met fin au harcèlement : « J’ARRIVE ».

La mort est dans le pré

L’enveloppe qui devrait vous permettre de rétablir la vérité

La mort en vert est la nouvelle enquête proposée par Hidden Games.

Autant vous l’avouer tout de suite, je ne suis pas un grand amateur d’Escape Games ou de jeux d’enquêtes. Ce qui apparaîtra logique aux amateurs du genre reste souvent trop abstrait pour moi et je ne parviens que rarement à plonger corps et bien dans l’histoire. Je suis donc passé complètement à côté de titres comme Unlock ou encore Escape from Arkham Asylum, pourtant plébiscités. 

Alors imaginer mon état de désœuvrement quand, en ouvrant la boîte de La mort en vert, je me retrouve nez à nez avec une enveloppe bien garni, avec comme seules consignes de nous équiper d’un smartphone et de répondre à 4 questions avant d’aller consulter la solution finale. Et mon anxiété de grimper encore d’un cran à l’ouverture de la dite enveloppe. Car à l’intérieur, pas la peine de chercher une règle du jeu, il n’y en a tout simplement pas. A la place, vous trouverez tout un tas de documents, photos, plans, indices qu’il vous faudra décortiquer centimètre après centimètre, page après page. On vous conseille même, dans la mesure du possible, d’accrocher vos indices à un tableau (ou un mur) pour tenter de mettre de l’ordre dans tout ça, et dans vos pensées, comme dans les meilleurs épisodes d’Elementary.

Au cours de votre réflexion, votre smartphone vous permettra d’arpenter internet pour accéder à de vrais / faux sites créés pour l’occasion, d’écouter des répondeurs téléphoniques, de fouiller des boîtes mails ou de tchatter avec la femme du présumé coupable. C’est elle qui vous a demandé d’enquêter et elle visitera pour vous différents sites d’intérêt autour de Champigny qu’elle connaît comme sa poche.

Une petite partie du matériel à votre disposition

C’est fou ce qu’un détail peut avoir son importance pour peu qu’on s’y attache

Il m’aura fallu deux heures pour boucler cette enquête et le constat est sans appel : pour la première fois, j’ai pu m’immerger dans l’histoire. Je me suis senti réellement investi dans mon rôle d’enquêteur, au point de presque regretter de ne pas pouvoir prolonger encore un peu l’aventure ou de mener des interrogatoires… A aucun moment je n’ai ressenti l’aspect mécanique des énigmes qui me rebute tant dans un Exit ou dans un Unlock  (ce qui n’enlève aucune valeur à ces jeux-là, entendons-nous bien) ce qui m’a permis d’avancer sans jamais faire appel aux indices fournis par l’éditeur. 

Nous vous déconseillons d’ailleurs de faire usage de ces aides, tant elles semblent faciliter la résolution de l’enquête. Si jamais vous bloquez, il vaudra mieux aller prendre l’air (ou un verre de whisky) pour prendre un peu de recul et reprendre là où vous vous êtes arrêté, les idées plus claires. 

Hidden Games nous propose un vrai jeu pop-corn, à jouer comme on regarde un bon polar, en se mettant dans l’ambiance, et qui, dans ces conditions, ne vous décevra pas. Les plus avertis ou les adeptes du genre, le trouverons certainement un peu trop facile mais honnêtement, au regard de l’immersion qu’il propose, il mérite très clairement le détour. 

Deux bémols tout de même :

  • Ne comptez pas y revenir plusieurs fois car pour avancer dans vos recherches, vous devrez écrire sur le matériel ou encore en « consommer » une partie. Si comme moi, vous n’aimez pas jeter, vous trouverez des moyens d’éviter d’altérer le matériel proposé pour ainsi permettre à un nouvel enquêteur de profiter du jeu, mais en cherchant comment faire, je suis sorti de mon rôle d’enquêteur pour redevenir simple joueur. Dommage. A une époque où certains éditeurs cherchent comment palier un peu à leur empreinte carbone, cette pratique du jeu « jetable » n’est peut être pas (plus ?) tout à fait dans l’air du temps.
  • comme tout jeu d’enquête, une fois l’affaire résolue, inutile de vouloir y revenir. A environ 25 euros, c’est plus cher qu’une place de ciné, pour une durée et un plaisir équivalent.

Mais ne boudez pas votre plaisir, car La mort en vert se vit comme un bon film et vous passerez un excellent moment si vous osez vous lancer dans cette enquête. Vous vous surprendrez à tenter de classer les différentes informations en votre possession, à retourner sur internet ou à rappeler certains témoins pour réécouter leur témoignage à la lumière de nouveaux éléments découverts, et vous douterez de l’honnêteté des différents personnages que vous croiserez. En tout cas une chose est sûre, vous ne verrez pas le temps passer.

On aime

  • Le matériel : imposant, varié et réaliste 
  • L’immersion parfaite, vous vous prendrez pour un véritable enquêteur
  • L’enquête qui se déroule sans accroc, sans mécanique farfelue pour augmenter artificiellement la difficulté

On aime moins

  • La non rejouabilité
  • Un poil facile pour les amateurs du genre
  • Le matériel en partie « destructible » qui le condamne à la poubelle, notre fibre écolo en prend un coup.

C’est pour vous si

  • Vous avez déjà lu l’intégrale des Sherlock Holmes
  • Vous bloquez sur les escapes plus traditionnels
  • Jouer à un jeu une seule fois ne vous pose pas de soucis

Ce n’est pas pour vous si 

  • Vous aimez les jeux à forte rejouabilité
  • Vous vous endormez devant un bon polar

Laisser un commentaire

RELATED ARTICLES
Continue to the category

Les plus vus

Vos commentaires