jeudi, octobre 6, 2022
HomePlateau SoloL'actuBonnie & Clyde, le couple mythique reprend du service sur Kickstarter

Bonnie & Clyde, le couple mythique reprend du service sur Kickstarter

«  You’ve read the story of Jesse James
of how he lived and died.
If you’re still in need;
of something to read,
here’s the story of Bonnie and Clyde
. »

Trail’s end, by Bonnie Parker

C’est avec un thème original – voire sulfureux ! – que Yeast Games, une jeune maison d’édition française, récidive sur Kickstarster en proposant pour notre plus grand plaisir un pur jeu solo : Bonnie & Clyde, Love and Death

L’histoire des amants Barrow, qui a pu enflammer l’imagination de quelques artistes de tous bords, est tout d’abord l’histoire de criminels dont le gang a perpétré 14 assassinats pendant les trois années qu’ont duré leurs méfaits.

Leur jeune âge (23 et 25 ans à leur mort), le caractère épique et romanesque de leur cavale, la passion qui les unissait en ont fait des personnages hors du commun dont l’histoire a traversé les générations en dépit de la brutalité de leurs actes.

On peut vraiment créer un jeu où l’on joue des meurtriers ?

Ce n’est surement pas à nous de juger de la moralité d’un thème ou d’un autre, et comme illustre précédent, nous pouvons citer l’auberge sanglante, le jeu de Nicolas Robert édité par Pearl Games qui nous faisait incarner rien que moins qu’un aubergiste dont le passe-temps favori consistait à chercher un endroit pour enterrer ses clients qu’il avait allégrement tués et dépouillés auparavant ! On pourrait aussi invoquer le « point Desproges », et dire qu’on peut jouer à tout, mais pas avec n’importe qui, mais la vraie question est plûtot, comment l’auteur s’y est pris et quelle est l’expérience ludique proposée ?

La mort comme conséquence inéluctable

Alexandre Weiss, l’auteur, s’empare des aventures du duo Barrow pour créer un jeu qui, à travers des mécaniques simples, cherche à recréer cette dynamique à la fois ennivrante et mortelle dans laquelle se sont perdus les amants. Un peu comme dans le jeu vidéo Reigns ou à la manière du Dilemme du roi, chaque tour le joueur va prendre une décision simple : s’arrêter sur tel ou tel lieu, ou tracer sa route.

Le choix est déterminé par la prise de risque entre un gain potentiel (de l’essence, de la nourriture, de l’argent, un butin, des munitions, etc..) et les conséquences parfois dramatiques de l’action entreprise (une fusillade, une perte de ressources, la police qui se rapproche, etc…).

Evidemment, les gains seront d’autant plus forts que l’action est risquée, et tout le sel du jeu va être justement de prendre les meilleures décisions au moment importun. Il faut noter que faire une victime n’est jamais un choix direct, mais la conséquence d’une décision discutable. Il est possible de jouer sans prendre aucun risque à Bonnie & Clyde, mais si vous souhaitez gagner, il faudra tenter le destin.

Quand votre vie vous échappe…

Ok, jusqu’à lors, vous choisissez vos lieux à visiter, vous piochez une carte pour résoudre la rencontre, vous ajustez vos marqueurs de ressources et vous faitez en sorte d’équilibrer le tout pour ne jamais tomber en panne d’essence, ni mourir de faim. Il y a toujours moyen de gagner un peu d’argent en commettant des petits larcins à droite et à gauche, et faire en sorte de rester discret pour ne pas éveiller les soupçons. Bref, la petite vie pépére de deux délinquants ordinaires.

Sauf que Bonnie & Clyde ne sont pas ordinaires… Leur quête c’est la passion, l’amour fou qui se nourrit à l’adrénaline et qui fait fi des conventions. Pour gagner, il va vous falloir faire grimper votre jauge d’amour au maximum, et comme si ça ne suffisait pas, accumuler du butin qu’on ne trouve que dans des banques fortement gardées avant de se trouver un petit nid douillet pour passer une nuit des plus romantiques !

Vous imaginez bien que tout ceci va vous faire prendre plus de risques, et qu’immanquablement, le ‘grabuge’ généré par vos actions d’éclat va finir par attirer la maréchaussée. Et une fois repéré, plus moyen de revenir en arrière : les forces de police se faisant plus pressante, il vous faudra aller de plus en plus vite, et donc prendre de plus en plus de risque, et donc générer encore plus de grabuge…

Vision générale du jeu (version prototype)

Le road trip final

La partie se termine en course poursuite infernale : l’issue est inéluctable, cela sera celle qu’a connu le couple Barrow en 1934.

La question est : parviendrez vous à vos objectifs avant ce dénouement fatidique ?

Vous aurez la possibilité de changer de véhicule pour parvenir à vos fins, de vous engager sur des routes plus rapides, plus dangereuses, de délaisser les petits villages de province et vous risquer dans les grandes villes qui abritent les plus grosses banques… Bref, pleins d’occasion d’accumuler plus et plus vite, mais aussi de perdre définitivement votre âme et votre vie.

En conclusion

Nous n’avons pas joué à ce jeu, donc c’est plus une projection sur une promesse qu’un avis étayé, mais il nous a semblé que ça pourrait intéresser des joueurs solo de savoir qu’un jeu engagé comme celui-ci, thématiquement fort était en ce moment disponible sur Kickstarter.

Il faut ajouter à cela qu’en plus d’être un jeune éditeur français, Yeast Games est une entreprise résolument engagée pour l’environnement et la société en général : c’est assez exemplaire donc ça mérite d’être souligné.

Les infos en bref 
- l'éditeur : Yeast games
- La campagne sur kickstarter (du 2 au 24 avril 2022)
- Le pledge : 26 € pour la version standard

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Previous articleThe Loop
Next articleWelcome to your perfect home
RELATED ARTICLES
Continue to the category

Les plus vus

The Road

Sprawlopolis (Mégalopolis)

Imperium Antique

Vos commentaires