mercredi, décembre 7, 2022
HomeBilan SoloWorld of Warcraft - L'ascension du roi liche

World of Warcraft – L’ascension du roi liche

Depuis quelque temps, une maladie redoutable se propage de proche en proche dans les différentes cités d’Azeroth. Cette peste terrifiante transforme les gens en goules décérébrées toujours plus nombreuses et susceptibles de réduire à néant l’ensemble des peuples d’Azeroth. On l’appelle le Fléau. Plusieurs champions de différentes factions tentent d’en décrypter l’origine magique et d’y mettre un terme. Cela les mènera, au fil des quêtes et de guerres meurtrières contre l’armée de non-vie, jusqu’au trône gelé de Norfendre où le Roi-Liche fomente en silence des plans diaboliques pour étendre toujours plus son emprise sur le continent…

World of Warcraft – Wrath of the lich king est un jeu coopératif édité par Z-man games reprenant le principe de la gamme Pandemic pour l’inscrire dans l’univers développé par Blizzard Entertainment dans World of Warcraft. Il s’agit d’incarner les grands champions d’Azeroth se dressant contre l’armée de non-vie, ses goules et abominations jusqu’à la citadelle du Roi-Liche. Incarnerez-vous la pacifique mage représentante de l’Alliance Jaina Portvaillant, Thrall l’orc leader de la Horde, ou encore l’elfe noire Sylvanas Coursevent… ou pourquoi pas les trois unis dans une même lutte contre le Fléau malgré leurs différences et mésententes passées ? Le mode solo propose en effet d’incarner trois champions ou championnes parmi les sept contenus dans la boîte de jeu : Jaina, Thrall et Sylvanas, mais aussi Muradin Barbe-de-Bronze, Varian Wrynn, Dame Liadrin et Tirion Fordring. Rassurez-vous, si ces noms n’évoquent rien aux néophytes qui ne connaissent pas l’univers de Warcraft, cela n’entrave en rien la compréhension et le déroulement du jeu !

« Le début de la sagesse est de déclarer ‘je ne sais pas’. Celui qui ne peut dire ceci n’apprendra jamais rien. Et je suis fier de ma capacité à apprendre. » Thrall.

Thrall est le chef de la Horde, c’est l’un des personnages que vous pouvez incarner pour défier le Roi-Liche.

Comme dans le premier jeu Pandemic, un grand plateau représente le monde à défendre contre la maladie qui progresse, ici le Fléau. La citadelle de la couronne de glace où est emprisonné le Roi-Liche est placée à son emplacement du Norfendre. Un marqueur est positionné sur la piste de propagation du Fléau et sera déplacé au fur et à mesure de la partie à chaque carte propagation du Fléau révélée. Un autre marqueur est placé sur la piste de désespoir et évoluera au fur et à mesure des éclosions du Fléau engendrant des abominations, mais aussi lorsque des personnages perdent tous leurs points de vie… ou tout simplement s’il n’est pas possible de placer une figurine sur le plateau quand le stock est écoulé. Le désespoir guette vos braves héros !

Mise en place d’une partie solo : trois héros affrontent le Roi-Liche dont le Fléau se propage de plus en plus. L’évolution de cette propagation est indiquée par le marqueur en haut à gauche, tandis que le désespoir est indiqué par le marqueur en haut à droite. Si le désespoir atteint son niveau maximum, la partie est perdue !

Dans Wrath of the Lich King, vous ne cherchez pas de remède, mais bien un moyen de pourfendre le Roi Liche à l’origine du Fléau. Pour cela, comme dans toute aventure de fantasy qui se respecte, il vous faut accomplir des quêtes, l’ultime quête étant celle de la citadelle de la couronne de glace en Norfendre. La carte quête correspondante est placée face cachée en début de partie à l’emplacement dédié sur le plateau. Elle ne sera révélée que lorsqu’une quête aura été accomplie dans chacune des trois régions du plateau.

Pour assurer la rejouabilité du jeu, il y a trois cartes quêtes pour chaque région dans la boîte de jeu. Il s’agit donc d’en piocher une aléatoirement et de la disposer, pour chaque région, à l’emplacement prévu au-dessus d’une carte récompense également aléatoirement piochée (parmi neuf récompenses possibles) et ainsi masquée par la quête. Lorsque la quête d’une région est accomplie, cela vous permet ainsi de remporter la récompense associée qui vous donnera un avantage en cours de partie, comme éviter une propagation, réorganiser votre équipe, etc. Pour vous repérer sur le plateau, des petits marqueurs « ! » permettent de bien visualiser les cités dans lesquelles vous devez partir en quête.

Lors de la mise en place, une carte récompense piochée parmi 9 est cachée sous la carte quête de chaque région. Ici, la quête de la région rouge devra être accomplie dans la cité d’Azjol-Nérub, tandis que la quête violette aura lieu dans le donjon d’Utgarde.

En début de partie, le Fléau a déjà commencé à envahir Azeroth, ce qui se traduit par la présence de figurines ennemies à mettre en place :

  • Piochez une carte du paquet « Fléau » et placer sur la cité indiquée 3 goules. Vous devez également placer la figurine du Roi-Liche dans une case dédiée de la région contenant cette cité, pour matérialiser son emprise. Cela se traduira par un bonus de vos adversaires lors des attaques, ainsi qu’une plus grande résistance du jeu lorsque vous partirez en quête dans la région.
Révélation de la première carte de propagation. Trois goules apparaissent sur la cité d’Azjol-Nérub (correspondant aussi à un lieu de quête dans cette partie). Le Roi-Liche exercera son emprise sur l’ensemble du territoire rouge en début de partie. Les combats et quêtes occasionneront davantage de blessures aux héros dans cette région…
  • Piochez une autre carte « Fléau » et placer 3 goules sur la cité correspondante.
  • Piochez 3 cartes et placez 2 goules pour chaque cité correspondante.
  • Piochez 3 autres cartes et placez 1 goule sur chaque cité révélée.
  • Piochez une dernière carte pour placer une abomination sur la cité correspondante.

Les 9 cartes piochées sont mélangées et reposées sur le dessus de la pioche « Fléau » en haut du plateau. Ce sont donc les cartes qui seront révélées lors des premiers tours de jeu…

Il est alors temps pour vous de déterminer quels héros lutteront contre ce Fléau… Des cartes représentent les différents personnages que vous pouvez incarner et indiquent leurs talents particuliers (passifs ou liés à des actions spécifiques). Chaque carte personnage assez grande et bien illustrée présente également une bande pour suivre ses points de vie à l’aide d’un petit clip, une différence notable avec les personnages du classique jeu Pandemic. Au verso, il y a aussi une brève présentation fort bienvenue pour s’immerger dans le jeu, mais hélas bien insuffisante au regard des infinies possibilités narratives offertes par l’univers du Roi-Liche. Une fois les trois héros ou héroïnes choisis, les figurines correspondantes sont placées sur les cités mentionnées sur leurs cartes respectives. Ainsi, contrairement à Pandemic où tout le monde part du CDC à Atlanta, vos personnages sont dispersés en Azeroth et convergeront peu à peu dans leurs quêtes pour finalement s’unir contre le Roi-Liche.

Dame Liadrin est la dirigeante de l’ordre des chevaliers de sang, c’est l’un des personnages que vous pouvez incarner pour défier le Roi-Liche. Elle débute la partie sur la cité de Dalaran, non loin de la Citadelle de la couronne de glace.

Lorsque les quêtes et héros sont mis en place, vous piochez 4 cartes « héros » qui constitueront la main commune à l’ensemble de vos trois héros. Ensuite, il est temps de s’occuper des cartes « héros » restantes en constituant une pioche comprenant les fameuses cartes d’épidémie de propagation du Fléau. Selon le niveau de difficulté recherché, vous pouvez intégrer à la partie de 5 à 8 cartes de propagation.

Dans World of Warcraft, il n’y a point de centres de recherche contre les maladies, mais des bastions dans lesquels les héros peuvent se téléporter. En mode initiation et en mode normal, trois bastions sont placés dans la première moitié de la pioche « héros », tandis qu’en mode héroïque ou mythique, un ou deux bastions seulement sont ajoutés et pas forcément en début de pioche… La pioche « héros » est disposée à l’emplacement du plateau prévu à cet effet en bas à droite du plateau.

Le décor est posé, les héros et/ou héroïnes que vous incarnez sont prêts, il est temps de s’élancer à l’assaut des goules.

« Il est temps d’affronter la réalité. De fédérer anciens et nouveaux alliés. Et de combattre sous les bannières d’un monde en guerre. » Jaina Portvaillant.

Début de partie. Trois héros sont près à défier les sbires du Roi-Liche, Thrall pointé par le marqueur « main » sera le premier suivi de Dame Liadrin puis Varian Wrynn.

Un marqueur « main » vous permet de suivre l’activation de chacun de vos personnages tour à tour. Un tour se découpe en plusieurs temps :

1/ Activer le héros

Le héros actif effectue 4 actions au choix, parmi plusieurs possibilités :

  • Déplacement à pied vers une case adjacente ou Téléportation sur une case contenant un bastion. Il vous est possible de jouer (et donc défausser) des cartes vertes de votre main pour avoir accès à des déplacements gratuits supplémentaires.
  • Combat en cas de rencontre de goules et/ou abominations. Les combats sont résolus à l’aide d’un jet de deux dés. Les poings sont des succès, les boucliers sont des défenses. Un succès suffit à pourfendre une goule, mais il en faut 3 pour venir à bout d’une abomination ! S’il reste des ennemis dans la case en fin de combat, chacun fait perdre un point de vie à votre héros. Si le Roi-Liche domine la région, il vous fait perdre un point de vie supplémentaire. Il vous est possible de jouer gratuitement des cartes de votre main pour taper plus fort (cartes rouges) ou pour vous défendre (cartes bleues).
  • Repos, en dehors des zones de quêtes. Il vous suffit de lancer deux dés et de récupérer autant de points de vie que de succès. Il vous est également possible de jouer des cartes jaunes de votre main pour des actions de soin gratuites, y compris sur des zones de quête.
  • Départ en quête lorsque le héros est sur l’une des cités marquées « ! ». Pour cela, il faut lancer les deux dés. Chaque succès vous permet de progresser sur la piste indiquée sur la carte de quête. Vous pouvez aussi révéler (et non défausser) autant de cartes de votre main que de héros présents dans la cité pour avancer d’autant de cases sur la piste de quête. Attention, la couleur des cartes a son importance ! Si jouer des cartes (et ainsi les défausser) permet de bénéficier d’actions gratuites fort utiles, il est tout de même intéressant de garder des cartes en main pour optimiser la résolution des quêtes. Tout cela se réfléchit… En tout cas, sachez que le jeu vous résistera de deux manières. Tout d’abord, partir en quête vous coûtera des points de vie (à plus forte raison si l’influence du Roi-Liche domine la région) même si, comme pendant les combats, les boucliers obtenus permettent de vous protéger. De plus, certaines cartes quêtes ont des effets spécifiques pour vous rendre la tâche plus complexe, comme faire apparaitre des goules, limiter votre accès au soin, etc.

2/ Piocher 2 cartes dans le paquet « héros »

Si vous piochez des cartes d’actions gratuites, vous les ajoutez à votre main (maximum 7 cartes). Si une carte de propagation du Fléau est révélée, vous devez avancer le marqueur de propagation. Ensuite, vous devez piocher la dernière carte de la pile « Fléau » et placer 3 goules et une abomination sur la cité correspondante. Le Roi-Liche rejoint également cette région.

Propagation du Fléau à Valgarde le marqueur de propagation avance, le Roi-Liche rejoint la région violette, 3 goules sont placées puis une abomination doit être ajoutée.

La carte est ensuite mélangée avec la défausse du Fléau et le tout est replacé sur le dessus de la pioche « Fléau ». Comme avec les 9 cartes du début de partie, il est donc fort possible de rapidement piocher des cités déjà infestées par le Fléau…

3/ Placer les goules

Un certain nombre de cartes du paquet « Fléau » est révélé selon l’évolution de la piste de propagation et une goule est placée sur chacune des cités correspondantes. Si la cité est déjà infestée par 3 goules, vous devez faire apparaître une abomination répugnante qui n’aura de cesse de vous pourchasser. Et ça fait mal !… sans compter que cela nourrit le désespoir !

La loi des séries… Ici, la carte du Cœur du Fleuve est révélée rapidement après la propagation du Fléau tandis que la cité est déjà bien contaminée par la peste de non-vie. Une nouvelle abomination est donc générée et le désespoir progresse sur le continent…

4/ Activer des abominations. Chaque abomination en jeu se déplace d’une case en direction du héros le plus proche. En cas de rencontre, le héros ciblé perd un point de vie. S’il n’a plus de point de vie, le marqueur de désespoir avance…

Le jeu se poursuit ainsi héros après héros jusqu’à votre défaite si le fléau devient incontrôlable, que le désespoir gagne Azeroth, et que vos héros sont épuisés… ou jusqu’à votre victoire ! Pour gagner, il vous faut d’abord achever la quête de chacune des trois grandes régions du plateau. Cela vous permet de révéler la quête finale de la Citadelle de la couronne de glace et de l’accomplir au niveau du Norfendre où vous placez la figurine colossale du Roi-Liche. Si vous réussissez, vous l’emportez, mettant ainsi à mal les plans du Roi-Liche pour délivrer le monde de son emprise.

Fin de partie victorieuse, la quête de la Citadelle est achevée, le Roi-Liche est vaincu !

On aime :

  • La qualité du matériel, les illustrations des cartes toutes différentes, les figurines.
  • Le thème de l’ascension du Roi-Liche qui était une découverte pour moi (Octavie), un bon moyen de découvrir l’univers de Warcraft quand on n’est pas fan de jeux en ligne…
  • L’adéquation entre le gameplay de Pandemic et le thème avec des innovations permettant des combats épiques et quêtes héroïques
Des cartes toutes différentes et bien illustrées dans le paquet « Héros »

On aime moins :

  • Le manque d’éléments narratifs qui auraient permis de mieux s’immerger dans l’histoire. Cela aurait aussi permis de moins rester sur notre faim quand on accomplit une quête, notamment la quête ultime de la Citadelle de la couronne de glace : c’est fini, et pis c’est tout. Cela manque d’une petite conclusion épique, d’un effet super « Waouh ».

C’est pour vous si…

  • Vous aimez World of Warcraft et avez toujours rêvé de botter les fesses du Roi-Liche.
  • Vous ne connaissez pas vraiment World of Warcraft et souhaitez en avoir une première approche pour ne pas être à côté de la plaque avec vos amis qui sont archi-fans de la licence.
  • Vous aimez les jeux de la gamme Pandemic et souhaitez varier les plaisirs et expérimenter de nouvelles petites mécaniques avec une version solo prévue dans la règle du jeu.
  • Vous aimez la gamme Pandemic mais n’en pouvez plus d’entendre parler de Covid, virus et vaccins. Vous aimeriez sauver le monde en luttant contre un Fléau d’une autre nature. Une peste de non-vie grouillante de goules galeuses serait parfaite !

Ce n’est pas pour vous si…

  • Vous n’aimez pas incarner plusieurs personnages en solo.
  • Vous n’adhérez pas du tout à la fantasy et à l’esthétique de World of Warcraft.
  • Vous êtes trop trouillard et/ou corrompu pour oser vous mesurer au Roi-Liche et à ses sbires…

World of Warcraft – Wrath of the lich king édité par Z-man games

  • À partir de 14 ans (voire avant)
  • De 1 à 5 joueurs ou joueuses
  • 30 minutes à 1 heure

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

RELATED ARTICLES
Continue to the category

Les plus vus

Vos commentaires