jeudi, octobre 6, 2022
HomeJeux de désTiny Epic Galaxies

Tiny Epic Galaxies

Vous contemplez l’immensité de l’univers qui s’étire devant vous. Grâce aux nouvelles technologies développées par les ingénieurs de l’Empire, les vaisseaux qui quittent sous vos yeux la station que vous commandez peuvent s’enfoncer dans la noirceur abyssale de l’Espace Inexploré pour découvrir les prochaines planètes à explorer, les rallier à la cause ou les soumettre, c’est selon. Tel est le coût pour maintenir la paix sur cette infinité de mondes. Séduire souvent, contraindre parfois, détruire quand c’est nécessaire pour le bien commun.

Vous ne ressentez aucune honte pour toutes les guerres menées, toutes les vies perdues ou prises, toutes les planètes anéanties. L’Empereur vous a confié cette tâche qui nécessite un homme qui met ses émotions de côté, fidèle à l’extrême, et capable de décider vite, sans état d’âme.

Une lueur rouge vous sort de votre réflexion. Juste en dessous de vous, Arender, l’une des dernières planètes de la galaxie qui tient encore tête aux Renégats contre qui vous luttez pour maintenir cette paix précaire. Il faut dire que vos opposants sont de plus en plus agressifs et puissants et qu’il ne suffit plus de tirer avantage des ressources des astres que vous avez déjà ralliés à votre cause pour remporter les batailles. Désormais, chaque pilote doit tirer le meilleur de lui même et de son vaisseau pour qu’ensemble, vous veniez à bout de l’envahisseur.

Petit mais Costaud !

Dans Tiny Epic Galaxies, Pixie Games vous offre la possibilité de partir à la conquête spatiale et de vous lancer dans une course frénétique face à des Renégats à la force et à l’agressivité variables.

Comme toujours avec la gamme Tiny Epic, la première surprise vient de la qualité et de la quantité de matériel contenu dans une toute petite boîte pleine comme un oeuf. A l’intérieur on retrouve :

  • 7 dés de belle qualité,
  • des marqueurs et des tokens en bois de 4 couleurs différentes
  • des cartes de très belles factures illustrant les planètes à conquérir (et les mission secrètes que vous aurez à remplir en multi, mais pas utilisées en solo)
  • Des plateaux joueurs et IA pour le solo
  • la règle du jeu

La boîte elle-même est utilisée : le couvercle fait office de piste de dés, et la boîte contient une aide de jeu ! quand on vous dit que c’est l’opulence…

Pilotes, démarrez vos réacteurs à Neutron !

Une grande partie du contenu des deux boîtes ultra remplies de tiny Epic Galaxies et son extension… attention, il faut prévoir un peu de place sur la table !

Une fois la lecture de la règle faite, on saute bien vite dans sa combinaison d’astronaute pour procéder à la mise en place qui se fait rapidement et sans difficulté. On choisit une galaxie pour nous et pour notre adversaire (en fonction de la difficulté souhaitée), on positionne le plateau contrôle qui va servir à activer les dés jetés et on tire les 5 premières planètes à visiter ou à conquérir. Enfin, on positionne nos vaisseaux et marqueurs sur notre galaxie et celle de l’IA et la partie peut débuter.

Chaque plateau Galaxie (les plateaux joueur) comporte plusieurs pistes :

  • la piste Empire : la piste à faire augmenter pour débloquer dés supplémentaires et vaisseaux à envoyer dans l’espace. Chaque nouveau niveau vous octroiera également des points de victoires complémentaires.
  • la piste d’énergie et de culture : cette piste double vous permettra de faire progresser votre piste Empire, de relancer vos dés, de suivre (dupliquer) une action de l’IA ou bien encore de l’obliger à relancer des dés un peu trop généreux !

Les cartes « Planète » comportent elles aussi une piste (de colonisation) qu’il vous faudra compléter grâce à vos dés pour marquer des points de victoire et faire de ces planètes des colonies qui vous confèreront des actions particulières à utiliser à votre tour de jeu.

Vers l’infini et au delà !

Vous allez enfin pouvoir ressentir toute l’exaltation qu’ont ressenti les pionniers de la conquête spatiale, tout en vivant un affrontement digne des meilleurs Space Opéra !

A votre tour, vous devrez lancer un certain nombre de dés dépendant de votre niveau d’Empire. Vous démarrez avec 4 dés qui peuvent vous conférer diverses actions :

notre plateau de jeu, avec les deux vaisseaux au centre, qui attendent de s’envoler vers les étoiles, et les deux autres, sur la droite qui attendent gentiment leur tour
  • envoyer un vaisseau en orbite autour d’une planète ou carrément vous poser sur cette planète et activer sa capacité spéciale
  • générer de l’énergie ou de la culture
  • faire progresser votre Empire ou utiliser une de vos colonies
  • conquérir une planète autour de laquelle votre vaisseau orbite en usant de Diplomatie ou d’Economie.

Chaque dé lancé pourra être relancé une fois gratuitement si son résultat ne vous convient pas, et vous ne serez jamais obligé d’utiliser l’ensemble de vos dés. Une fois que vos résultats vous conviennent, vous positionnerez chaque dé sur le Plateau Contrôle qui va vous permettre de réaliser les actions de vos dés. Si trois dés ne vous conviennent pas et que vous souhaitez activer une action en particulier, vous pourrez même sacrifier deux dés pour activer cette action grâce au troisième dé : providentiel !

Une fois toutes vos actions réalisées, le tour passe à l’IA qui va lancer ses dés (dont le nombre de départ varie en fonction de la difficulté choisie) un par un et les activer comme vous. En cas d’impossibilité d’activer l’action donnée par le dé lancé, les Renégats pourront parfois le relancer (l’IA ne pourra jamais relancer un dé énergie ou culture si sa piste est déjà au maximum, et ne pourra jamais relancer un dé « Colonie »)

le plateau « Renégats » en mode facile… à noter la tête de mort peu engageante, en haut de la piste Empire des Renégats. S’ils y parviennent : Game Over

L’IA va, comme vous, chercher à coloniser les planètes découvertes pour marquer le plus de points de victoire et arriver la première au score fatidique de 21 PV, synonyme de défaite automatique. Pour vous freiner encore un peu plus, Elle bénéficie en plus de la capacité de vous attaquer en diminuant votre piste d’énergie, ce qui aura pour effet de vous brider dans vos choix assez rapidement et dispose de deux actions spéciales lorsque ses jauges de culture et d’énergie atteignent leur maximum.

Lorsque la piste énergie ennemie arrive à son maximum, son niveau d’empire progresse d’un niveau, vous appliquant au passage un effet négatif. Lorsque son Empire arrive au niveau le plus haut, là aussi, la partie est finie et vous êtes battu.

Lorsque la piste culture ennemie est à son apogée, les renégats bénéficient immédiatement de trois actions supplémentaires, pouvant rapidement faire basculer la partie !

Les tours vont ainsi s’enchaîner et vous devrez affronter un adversaire coriace en usant de réflexion pour générer des combos qui vous permettront de prendre l’avantage. Vous pourrez par exemple vous poser à la surface d’une planète vous octroyant un avantage qui pourra vous conférer quelques ressources supplémentaires débloquant à leur tour un niveau d’Empire, donc un vaisseau supplémentaire que vous pourrez enfin envoyer à la conquête d’une autre planète !

Et de la réflexion, il en faudra, car dès les premiers niveaux de difficulté, la partie est tendue. L’IA a la fâcheuse faculté de vous souffler les planètes que vous convoitez juste sous votre nez, ou de vous empêcher de faire progresser votre Empire rapidement. Et le fait de devoir à la fois tenter de créer des points de victoire tout en empêchant l’IA de monter trop vite son niveau d’Empire risque de vous donner des sueurs froides !

Tiny Epic Galaxies a tout d’un grand jeu ! des mécaniques simples à intégrer mais pas redondantes, un matériel de qualité, une difficulté progressive bien calibrée, une thématique bien portée… On en viendrait juste à regretter un petit manque de scénarisation pour en faire un must have…

Et c’est là que l’extension Beyond The Black intervient ! Alors non, elle n’arrive pas avec un mode campagne, ni un livret d’aventure vous plongeant dans un roman SF à rebondissement, mais elle arrive avec deux nouvelles mécaniques qui vous mettent définitivement à la tête d’une escadrille à manager pour explorer l’Inconnu et tenter de remporter la victoire.

l’un des vaisseaux spéciaux qui rejoignent notre flottille grâce à un lancer de dés bien senti !

Dans cette extension, en plus de nouvelles planètes et de nouvelles missions secrètes, on retrouve en effet :

  • les cartes pilotes : chaque pilote arrive avec ses compétences propres qui vous donneront un avantage sur votre adversaire. Mais attention, car l’IA également recrute ses pilotes qui représentent tous un point de victoire supplémentaire.
  • Les cartes Exploration : vous pourrez envoyer vos vaisseaux explorer l’Espace Inexploré et tenter de découvrir des ressources supplémentaires, mais au péril de votre vie.

Chaque pilote a reçu une formation particulière sur l’un des 4 vaisseaux de l’extension et vous devrez utiliser deux ou trois dés identiques en fonction du vaisseau que vous souhaitez confier à votre nouvelle recrue. Ces dés ne seront, évidemment, pas activés pour réaliser une autre action que celle de recruter votre pilote.

Une fois recrutée, votre super star rejoint le hangar et décolle avec son nouveau vaisseau pour remplacer l’un des vaisseaux « standards » qui évolue dans votre galaxie. A partir de ce moment, vous pourrez utiliser les compétences spéciales de ce pilote pour prendre l’ascendant sur l’IA.

Une (toute) petite brochette des pilotes que vous pourrez recruter. En bas de la carte, une compétence spécifique qui pourra vous être utile dans certaines circonstances, et à droite, les vaisseaux pour lesquels ces pilotes ont leur brevet. Si vous choisissez un de ces vaisseaux, vous n’aurez qu’à utiliser deux dés pour recruter le pilote choisi. Par contre, si vous souhaitez l’affecter à un autre type de vaisseau, vous devrez obtenir 3 dés identiques pour signer un contrat.

Vous pourrez ensuite l’envoyer, lui ou un de vos autres pilotes, explorer les confins de l’univers. Lors de ces explorations, il fera face à divers dangers pour tenter de ramener des ressources précieuses. A son arrivée aux bordures extérieures (toute ressemblance avec un test déjà paru ou à paraître sur Plateau Solo n’est pas purement fortuite) de votre galaxie, vous pourrez retourner la première carte Exploration de cette pile.

Si c’est une carte verte, vous pourrez choisir de la prendre ou la laisser retourner à disposition pour un prochain tour (ou pour l’IA). Vous pourrez ainsi retourner 3 cartes vertes, mais vous serez alors obligé de prendre la 4ème, si tant est qu’elle soit verte également. Par contre, si vous piochez une carte rouge, l’exploration s’arrête instantanément et vous devrez résoudre cette carte complètement avant d’explorer de nouveau les ténèbres ou de repartir à la conquête d’une planète libre.

L’espace Inexploré et ses trésors cachés… ou ses menaces ! En tentant le saut dans l’inconnu, vous pourrez récupérer des bonus immédiat (à gauche, en vert), mais vous devrez aussi, parfois, affronter des dangers insoupçonnés

Avec son extension, elle aussi bien remplie, Tiny Epic Galaxies prend une tout autre dimension, et je ne saurais que trop vous conseiller de vous lancer dans l’aventure en version XXL, même si la boîte de base vous procurera déjà quelques chouettes moments ludiques !

A chaque nouvelle itération, Pixie Games nous démontre qu’il n’est pas nécessaire de dépenser une centaine d’euros pour disposer d’un matériel de qualité, de mécaniques prenantes et de jeux plaisants. Tiny Epic Galaxies ne déroge pas à la règle et pourrait peut-être même remporter la palme du meilleur Tiny Epic auxquels nous avons pu jouer (mais avouons-le humblement, nous n’avons pas joué à tous !). Si vous aimez les Space Opéras, Star Wars, ou encore Star Trek, Tiny Epic Galaxies est à notre avis un très bon (et très raisonnable) investissement

On aime

  • 26 euros par boîte pour tout ce matériel : rapport qualité / prix imbattable
  • les illustrations qui vous plongent dans un manuel d’astronomie
  • la difficulté bien dosée de l’IA
  • un automa facile à jouer

On aime moins

  • il manque un peu de liant scénarisé, mais Beyond the Black gomme un peu ce point en nous projetant dans une véritable aventure à chaque partie
  • Les boîtes toujours trop petites si on sleeve les cartes (mais par contre, les deux extensions tiennent dans une seule boîte si on ne sleeve pas)
  • La règle présente quelques points un peu flous (notamment les moments ou l’IA relance les dés, mais un petit tour sur BGG vous permettra de trouver une petite aide sur ce point).

C’est pour vous si

  • Vous aimez la SF, vivez souvent le nez en l’air en pleine nuit ou si vous vibrez à chaque lancement de Space X
  • Vous n’avez qu’une place limitée pour stocker tous vos jeux
  • Vous ne voulez pas dépensez une fortune pour jouer à de bons jeux

Ce n’est pas pour vous si

  • L’espace ne vous évoque rien
  • Vous aimez crouler sous une tonne de figurines à peindre

Tiny Epic Galaxies et Beyond The Black – Pixie Games

  • de 1 à 5 joueurs
  • environ 45′ par partie
  • à partir de 14 ans

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

RELATED ARTICLES
Continue to the category

Les plus vus

The Road

Sprawlopolis (Mégalopolis)

Imperium Antique

Vos commentaires