Sologame Countdown #09 : Mage Knight

Neuronic Fantasy

Lorsque Vlaada Chvaatil publie ce jeu avec Wizkids en 2011, il est surement loin de se douter du succès, ou tout de moins de la notoriété, dont ce jeu va faire l’objet parmi la communauté ludique.

Il y quelque chose de très schizophrène dans l’expérience ludique proposée. Entrer dans ce jeu, c’est entrer dans la ‘Grande Aventure’, celle que nous proposent John Milius et Oliver Stone dans ‘Conan le Barbare’ en 1982 : une épopée musclée, promesse de rencontres dantesques et d’explorations périlleuses, au coeur d’une terre sauvage balayée par les vents et les formules magiques.

Mais ne vous y trompez pas, le muscle qui sera le plus sollicité pendant l’aventure et la conquête ce sera votre cerveau !

Sous ses allures de ‘land crawler’ se cachent un puzzle game complexe, une course contre le temps et un problème d’optimisation digne d’une épreuve de mathématiques supérieures ! Savant mélange entre deck-building, exploration de tuiles, gestion de ressources (pour la magie), et montée en niveau d’un personnage, le jeu se présente sous la forme de défis (scénarios) à relever en un nombre de tours limités. Les choix sont rapidement décisifs, ce qui met le joueur sous une pression constante, avec l’impression sous-jacente d’objectifs totalement hors de portée.

A lire un bon article en français qui entre dans le détail de la mécanique.

mage-knight-subjective-view

Pourquoi on aime ce jeu ?

On aime ce jeu pour ses défauts ! C’est un jeu long (plusieurs heures même en solo), très (trop ?) difficile et qui sort complètement des standards en vogue depuis quelques années.

mage-knight-tile-2 Ces exigences en font un jeu prenant, servi par son propre background, un univers sombre, dans lequel la frontière entre le bien et le mal n’est pas tranchée. Un monde dans lequel des forces puissances s’affrontent, une de ces forces étant incarnée par le joueur, au travers d’un héros contesté, à qui seront proposés des choix de conscience pas toujours populaires auprès de la population.

 

mage-knight-tile-1

Le mélange savamment dosé de multiples mécaniques est totalement réussi. Le jeu est modulaire, chaque expérience est unique, et les scénarios permettent vraiment d’explorer les différents visages que l’auteur a souhaité donner à son jeu. Et malgré la complexité des règles, le jeu n’est pas compliqué en soi : les tours sont fluides, et le temps passé est essentiellement dévolu à la mise en oeuvre d’une stratégie et de tactiques efficaces.

mage-knight-tile-3L’expérience proposée est vraiment épique (au sens histoire, personnage, enjeux, pouvoir, etc..) ! Tous les ingrédients sont au rendez-vous : une montée en puissance au fil de l’exploration, des hauts et des (très) bas , un combat final dantesque, une véritable jubilation dans la victoire, et de la gloire dans la défaite.

 

Et en solo ?

Officiellement, le jeu est proposé pour 1 à 4 joueurs. L’expérience proposée est parfaitement adaptée, voire même recommandée dans sa pratique solo. En effet, les tours peuvent être longs, et même en compétitif, l’interaction entre les joueurs restent limitée. Donc selon nous, le jeu solo par excellence !

A suivre ?

star-trek-frontiersDes extensions existent : la plus intéressante est de loin ‘the lost legion’, qui apporte en solo un adversaire virtuel différent – et beaucoup plus dangereux ! – que celui proposé dans la boîte de base. A noter aussi la publication d’une version star trek de ce jeu (déjà évoquée chez nous).

Où le trouver ?

Une version française de la boîte de base existe : elle peut être trouvée neuve à moins de 80€. Par contre, les extensions ne sont pas traduites, et aucun signe à ce jour qu’elles le seront !?

Le détail qui tue

Le problème d’édition de Wizkids incapable de produire des composants identiques entre la boite de base et les extensions… Les dos de carte et de tokens sont suffisamment différenciés pour savoir à quelle extension appartient le prochain élément de la pioche. Ce n’est pas dramatique, mais c’est le genre de petit détail qui nuit à l’expérience générale : dommage Wizkids !

A qui conseiller ce jeu ?

Un jeu réservé à des joueurs expérimentés, avec du temps, et adeptes d’Heroic fantasy. Il faut aussi aimer prendre son temps, apprécier les jeux lents, dans lesquels il faut se creuser la tête et rester concentré tout au long de la partie car il est très facile d’oublier un petit quelque chose lors de la résolution d’une action.

Liens :

Le site de l’éditeur.

Et la vidéo de Mr Ben.

…à demain pour un autre jeu solo ! 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*