Valley of the King Last Rites un jeu de Tom Cleaver

Le jeu des nobles Egyptien.

Valley of the King : Last Rites est le troisième jeu d’une série débutée avec « Valley of The King » sorti en 2014. Le second est « Valley of the King Afterlife ». Chaque jeu est un standalone mais il est possible de mixer les cartes de chaque boite pour constituer son deck.

La boite contient 96 cartes, en anglais. On note toutefois que le niveau d’anglais demandé est vraiment accessible et ne présente aucune difficulté.

Le Thème :

Le joueur incarne un noble égyptien qui doit préparer son dernier voyage ! Et pour ne pas manquer de compagnie, on va envoyer dans son tombeau des personnages : des prêtresses, des prêtres, des artisans, des constructeurs, qui constituent des séries (set) et quelques autres personnages ! Oui je sais c’est pas très humain.

Comment On joue :

Il s’agit d’un jeu de deckbuilding assez classique. On a 10 cartes de départ (les cartes dites Starter), une pioche (stock)  qui contient les cartes qu’il va falloir acquérir et un marché en forme de pyramide (3 / 2 / 1).

Une carte à un coût d’achat, une valeur en Or et un pouvoir.

Exemple de carte

cof

La table de jeu

cof

Le deck de départ

Deck de départ

Tour de jeu :

Au début de son tour on a 5 cartes en mains. On joue ses cartes pour

  • utiliser le pouvoir figurant sur la carte.
  • acheter une carte du marché en payant le coût avec plusieurs cartes.

Le marché :

Petit clin d’oeil sympathique : le marché est en forme de pyramide. Les achats ne sont possibles que pour les cartes à la base de la pyramide, sauf effet d’une carte jouée précédemment. A la fin du tour on défausse toutes les cartes. Bref, c’est finalement assez classique !

Effondrement de la pyramide :

Quand on achète ou que l’on retire une carte du marché, la pyramide, il y a un effondrement de cette dernière ! Les cartes du haut « descendent » et comblent les trous.

Et on complète la pyramide par le haut en piochant une nouvelle carte dans le stock.

Comment marque-t-on des points ?

Pour rapporter des points une carte doit être dans le tombeau.

Pour cela il y a une action possible 1 fois par tour qui permet de mettre une carte au tombeau. Ce point fait d’ailleurs l’objet d’une variante importante dans le mode solo. Certaines cartes ont un pouvoir qui permet de mettre une autre carte dans le tombeau. Par ailleurs les cartes en double comptent contre vous, à l’exception des cartes starter. Il faut donc éviter les doublons.

SCORE = PV carte starter + PV carte unique + chaque set (Nb carte)^2 – Chaque set (Nb carte en double)^2

A la fin de son tour on pioche 5 cartes de son deck.

Objectif en solo :

Dans la version solo il va falloir atteindre le score maxi de 198 pts. D’ailleurs il y a une belle erreur dans la règle qui annonce 212 pts ! Sur BGG l’auteur s’excuse de cette boulette suite à la remarque d’un joueur.

Variantes mode Solo :

Le mode Starter qui donne à chaque tour une action gratuite pour mettre au tombeau une carte (comme dans le mode multi) me semble sans intérêt car pratiquement sans challenge : il est trop facile de mettre au tombeau les personnages  à chaque tour.

Sauf à être un débutant dans les jeux de deckbuilding, il faut ne retenir que le mode Master : on devra « Mettre au tombeau » les personnages seulement avec le pouvoir des cartes ! A noter que sur  le site d’AEG il existe aussi une version avec un joueur fictif.

Règle SOLO chez AEG

Avis :

De nombreuses cartes ont une action neutralisée en solo car elles concernent une interaction avec un autre joueur. Ainsi ces cartes auront un intérêt limité et il faudra juste chercher à en transférer une dans son tombeau.

Le principe du marche en forme de pyramide avec le principe d’effondrement est original. Mais en solo où, finalement, le joueur achète assez peu de cartes, ce mécanisme a un effet très limité. Au final le mode Master n’offre pas un défi très prenant quand on a découvert les 2 ou 3 combos les plus efficaces !

En particulier les 3 cartes suivantes vont permettre d’atteindre assez facilement l’objectif de 198 PV (le maximum possible) :

  • Embalmer : Permet de mettre au cimetière une carte de sa main ou de la pyramide
  • Brick Mason : Permet de mettre au tombeau la carte sur le dessus du cimetière
  • Priestess of Maat : Si la carte sur le cimetière est une carte starter on peut la mettre au tombeau (et répétition une fois possible)

 

Combo pour mettre au Tombeau
Combo pour mettre au Tombeau

Ainsi j’ai atteint le maximum dès la 1ere partie.

Je n’ai pas encore eu le temps de tester la version avec un joueur fictif disponible sur le site d’AEG (voir ci-dessus) : J’espère pouvoir la tester prochainement et vous donner un avis complémentaire.

En attendant, les experts du deck building risquent d’être déçus en solo.

Variantes de constitution du deck :

Si vous possédez un des 2 autres jeux de la série il est possible de constituer le deck en mixant les cartes des différentes boites. La règle propose quelques combinaisons.

Rien ne vous interdit donc de faire votre propre choix mais il faudra veiller à constituer un deck « jouable » : Par exemple sans carte ayant le pouvoir « Mettre au tombeau » impossible de jouer ! (variante Master Solo).

 

Une question : Ecrire ici

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*