Un jeu solo en train de battre tous les records !

Kickstarter

Quelques lignes sur le phénomène ‘Kingdom Death Monster’ qui est en train de se dérouler sur Kickstarter en ce moment. Il s’agit en fait d’une réimpression d’un jeu qui a déjà fait l’objet d’une campagne de financement en 2012. Actuellement, le montant récolté est de près de 7 280 000 $ !! C’est juste actuellement le deuxième plus gros financement d’un jeu de société après ‘exploding kittens’, et ce n’est pas fini, il reste encore 29 jours à la campagne à l’heure où j’écris…

kingdom-death-monster-figDe quoi s’agit-il ?

Pour faire simple, c’est un jeu coopératif qui  propose de faire vivre une campagne d’environs 25 parties à un groupe de personnages. Sorte de jeu vidéo à la ‘Darkest Dungeon’ ou ‘Mordheim’, les parties vont alterner successivement :

  • des phases campement (construction de bâtiments, fabrication d’objets, développement de technologies et accroissement de population),
  • des phases chasse : poursuite d’une proie (résolution d’événements aléatoires)
  • des phases ‘scène finale‘ (showdown) : affrontement de la proie (le ‘boss’ final) sur une arène. Le monstre est géré par un deck de cartes spécifiques dont la variété permet de simuler des comportements très différents. Si le groupe ressort victorieux du combat, le butin récupéré va permettre de faire évoluer le personnage et le camp.

Une partie standard dure 2-4 heures selon le nombre de joueurs.

Pourquoi un tel succès ?

Toujours difficile d’analyser les raisons d’un succès commercial. La première édition, malgré des délais de livraison très largement supérieurs à ceux annoncés, a fait l’objet de bons retours de la part de la communauté. Pour donner une idée, un pledge de l’époque à 150$ se revendait autour de 400$ sur le marché de l’occasion ! Cette ‘bulle’ financière a surement convaincu les sceptiques de l’époque à revoir leur opinion et à ne pas hésiter !

Autre point important, le montant d’un pledge moyen est supérieur à 500 $ !! Le nombre de souscripteurs, même s’il est conséquent, sera certainement au niveau d’autres succès comme ‘Zombicide Black Plague’, par contre la somme récoltée sera largement supérieure.

Un bon jeu solo ?

Une revue complète est disponible ici en anglais.

Pour résumer, c’est un jeu très chronophage si l’on veut en tirer la substantifique moelle. Dans la lignée d’un ‘Pandemic Legacy’, les règles évoluent au fil des parties, et l’émotion est au rendez vous. Le jeu a été vraiment prévu pour jouer en solo : chaque scénario est totalement géré par des aides aux illustrations et aux textes d’ambiance qui facilitent l’immersion.

Par contre le jeu est particulièrement impitoyable, et il faut s’attendre à perdre votre personnage préféré simplement parce qu’il a eu de la malchance lors d’un tirage de cartes. Et en solo, c’est plus compliqué à accepter qu’intégré à un groupe solidaire.

A noter également que plus la campagne avance, plus il est difficile de gérer son groupe. En effet, quel que soit le nombre de joueurs, il faut gérer 4 personnages en combat, et inévitablement lorsque l’équipement devient conséquent, il faut s’attendre à oublier ou manquer des détails à droite et à gauche.

Bref, un jeu totalement hors norme, à l’image de la campagne, et, ce que je retiendrai avant tout, un jeu solo !

A voir : les 2 très bonnes vidéos (1 et 2) d’Endevor.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*