Sologame Countdown #16 : Thunderbirds

Happy birthday !

 

From a secret island in the South Pacific, the courageous Tracy family
run an organisation called International Rescue.
When disaster strikes, anywhere in the world,
they are always first on the scene.
They go by the name they gave their incredible machines,
the Thunderbirds.
Five...four...three...two...one.
Thunderbirds are go!

 

En 2015, à l’occasion du 50ème anniversaire d’une des toutes premières séries télévisées de science-fiction, Modiphius fait appel aux services de Matt Leacock (l’auteur de Pandémie, rien que ça !) pour lancer sur kickstarter un nouveau jeu en l’honneur ce cette série cultissime (pour les geeks de plus de 50 ans ;-))

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Thunderbirds (les sentinelles de l’air) se déroule en 2065 et raconte l’histoire de la famille Tracy dont le père, Jeff, astronaute à la retraite, a créé une mystérieuse organisation : la sécurité internationale. Entouré de ces cinq fils, le milliardaire s’est donné comme mission de sauver le monde et de lutter contre la plus grande de ses menaces : The Hood, un être diabolique doté de pouvoirs psychiques et télépathiques. A bord d’engins futuristes, les ‘thunderbirds’, les fils Tracy vont au fil des épisodes déjouer les plans retors de The Hood en intervenant aussi bien dans l’espace qu’au plus profond des océans.

thunderbirds-mapLe maître du coopératif, Matt Leacock, s’est emparé du thème pour créer un jeu différent de Pandémie, où la coordination et la synchronisation entre les personnages sont déterminantes. Sur la base d’un ‘pick-up-and-deliver’, le challenge pour les joueurs est de résoudre des crises disséminées sur la planète, et de se donner le maximum de chances de réussite en déployant les bons engins au bon endroit, avec les personnages les plus à même de gérer la crise.

Chaque personnage a ses compétences propres,  et les actions à réaliser sont – à l’image de beaucoup de jeux de Matt Leacock – très simples. La difficulté n’est donc pas dans les mécanismes, mais dans la capacité d’adaptation aux nouvelles situations, à la planification et à la capacité d’anticipation des joueurs.

Pourquoi on aime ce jeu ?

Si le jeu ne s’appuie pas sur une mécanique révolutionnaire, cette dernière est parfaitement adaptée à la thématique et à l’objectif recherché. L’expérience proposée est celle du superviseur derrière ses écrans, qui a de nombreuses crises à gérer mais des moyens limités. Gestion de priorité, optimisation des déplacements, attribution des tâches, la tension est permanente : et c’est lorsqu’on croit que tout est sous contrôle que tout dérape !

L’immersion est garantie par un matériel de bonne facture, des illustrations sorties tout droit de la série, et des miniatures qui ne sont pas sans rappeler des jouets ‘Kinder Surprise’, mais qui restituent admirablement bien l’ambiance de l’époque !

A la fois Madeleine de Proust et challenge intellectuel, voilà un jeu somme toute peu commun, avec un thème inédit, et très agréable à regarder et à manipuler.

thunderbirds-1

Et en solo ?

Une petite variante solo est proposée dans les règles, mais elle n’est pas indispensable. C’est un jeu coopératif, sans aucun élément de caché, donc les règles de base conviennent parfaitement à une pratique solo. Par contre attention, le challenge peut être relevé pour un joueur seul !

A suivre ?

Trois extensions existent déjà. Elles ajoutent chacune du contenu (catastrophes, personnages, véhicules, modes de jeu supplémentaires…) et la possibilité à un joueur d’interpréter The Hood (donc pas pour du solo). A noter également l’existence d’un jeu de rôle dérivé du jeu de plateau, mais au contenu très succinct.

Où le trouver ?

Une fois n’est pas coutume, le jeu est disponible en français ! La VF est éditée par Asynchron, et est déjà disponible à l’achat pour moins de 50€ (jeu de base).

Le détail qui tue

thunderbirds-charactersLes personnages sont en fait des bustes qui s’insèrent dans les véhicules !

On appréciera particulièrement l’élégance toute britannique de Lady Penelope !

A qui conseiller ce jeu ?

Le jeu est simple à appréhender : il peut donc s’adresser à tout public. Attention tout de même, c’est une mécanique très calculatoire qui peut favoriser l’émergence d’un joueur Alpha qui voudra dire à chacun ce qu’il doit faire (Rappelez-vous, on peut jouer à tout, mais pas avec n’importe qui ;-)).

Un minimum d’affinités pour le thème est tout de même nécessaire pour apprécier le jeu.

Liens :

Le générique original de la série !

Le site de l’éditeur.

La vidéo de présentation sur Trictrac.

…à demain pour un autre jeu solo ! 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*