Sologame Countdown #07 : Sherlock Holmes, Détective Conseil

Dans les brouillards de Londres, voleurs et meurtriers pensent que leurs crimes resteront impunis. Mais c’est compter sans l’équipe de choc des adeptes de Sherlock Holmes, qui sillonnent Londres incognito… avec un plan de la ville, un annuaire et la dernière édition du Times à la main. Les bad guys n’ont qu’à bien se tenir…

Sherlock Holmes Détective Conseil est un jeu qui traverse les décennies avec flegme et impertinence. Initialement paru en France au milieu des années 80 sous la forme d’un classeur blanc dont la seule vision tire des larmes aux anciens lecteurs de Jeux & Stratégies, il a été depuis réédité chez Ystari en 2011 en version boîte, et a été à nouveau relooké en septembre 2016 par les Space Cowboys.

A mi-chemin entre jeu de rôles, jeu d’enquête et livre dont vous êtes le héros, Détective Conseil place le joueur devant un livret (l’affaire à résoudre), un plan de Londres, un fac similé du journal du jour, et un annuaire des personnes qu’il est possible de visiter en ville. Après la lecture du point de départ de l’affaire à résoudre (meurtres, vols, mystères divers et variés…) le joueur va donc pouvoir se déplacer librement sur la carte de Londres en utilisant l’annuaire. Par exemple, si le cas qui nous intéresse est un assassinat, un bon point de départ serait la morgue du coin, ou les lieux du crime. A vous de voir :). Le Times du jour, entre deux publicités inoffensives, cache bien souvent des trésors d’information sur l’enquête en cours… quand il ne déclenche pas une affaire paralelle à résoudre. A chaque entrée dans l’annuaire correspond un paragraphe dans le livret de l’enquête, dont on prendra connaissance afin de glaner informations et indices.  Le but du jeu est de résoudre l’affaire en utilisant le moins de déplacements possibles : un questionnaire en dernière page sera votre arbitre final pour déterminer si vous avez compris le déroulement de l’affaire (et ses a-côtés) au moment de désigner le coupable.

sherlock-carltonPourquoi on aime ce jeu ?

Détective Conseil procure une sensation de liberté assez incroyable, même si elle est totalement factice. Le fait de pouvoir résoudre l’enquête dans l’ordre qui nous semble le plus logique, d’hésiter à rendre visite à tel ou tel suspect, donne une sensation de contrôle et d’immersion qui pousse le joueur à prendre le choses au sérieux, c’est à dire prendre des notes, lire conscienceusement chaque paragraphe et chaque article du Times et veiller à faire des recoupements sur une feuille de papier. Si on y regarde de plus près, on réalise qu’en fait le nombre de choix disponibles par enquête n’est pas si grand que ça, et que la taille des livrets de scénarios a tendance à se réduire dramatiquement quand on avance dans le jeu. Mais l’ambiance et la qualité d’écriture sont au rendez-vous, ce qui joue pour beaucoup dans le plaisir ressenti. The game in on !

A suivre ?

10 enquêtes sont contenues dans la boîte de base. Des extensions ont ensuite été ajoutées en divers livrets ou coffrets. Les Space Cowboys ont à nouveau repensé la forme du jeu en proposant 3 coffrets de 10 enquêtes (dont quelques unes indédites en français), chaque coffret étant standalone, jouable sans la boîte de base.  Certaines enquêtes « mythiques » de la première édition manquent néanmoins toujours à l’appel (on pense notamment à l’affaire de l’oiseau de papier) qu’on aimerait bien voir un jour.

Le détail qui tue

Une lecture attentive du Times est nécessaire mais il faut également prendre soin d’effectuer les enquêtes dans l’ordre chronologique. Pourquoi ? Parce qu’il arrive parfois que la solution d’une énigme tordue se trouve dans un Times qui accompagnait… une enquête précédente. C’est malin, et très agréable pour l’immersion. On apprécie aussi le fait que certaines enquêtes changent de cadre et proposent d’autres zones d’exploration.

 

En solo ?

Détective Conseil possède deux écoles : ceux qui considèrent que c’est un jeu d’équipe et qu’il faut le traiter en jeu de rôles, et ceux qui considèrent qu’une enquête réussie se fait en solo, au coin de la cheminée, devant un bon verre de Gin. Devinez où va notre préférence… 🙂

sherlock-holmes-scenario

Où le trouver ?

Sherlock Holmes étant un personnage toujours aussi populaire (voire encore plus depuis que Robert et Benedict l’incarnent à l’écran), Detective Conseil jouit d’une très vaste distribution, notamment en librairie, en plus des boutiques spécialisées.

A qui le conseiller ?

Etant particulièrement accessible, ce jeu est à conseiller à tout fan d’enquêtes, de mystères… et de Sherlock Holmes.

Liens :

Detective Conseil sur Plateau Solo

Detective Conseil sur le site d’Ystari

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*