ESSEN 2017 : la sélection (2/4)

 

Deuxième sélection que nous vous proposons.


bios-megafaunaBios: Megafauna (second edition)

De 1-4 joueurs, un jeu de Phil Eklund édité par Sierra Madre Games.

Le scientifique amoureux de jeu de plateau poursuit son rêve en créant la version revisitée de la suite de Bios : genesis. Il faut s’attendre une fois de plus à un jeu complexe, riche, profond, respectueux de la vérité scientifique et complètement adapté à une pratique solo. Un jeu indiscutablement pour les experts qui ont du temps !


lisboa Lisboa

De 1-4 joueurs, un jeu de Vital Lacerda édité par Eagle Gryphon Games.

Un jeu historique créé par l’auteur de CO2, Kanban et Vinhos, qui promet à l’instar de ces titres une utilisation subtile des mécaniques ludiques pour coller à la réalité historique. Jeu complexe, créé pour une pratique compétitive mais dont l’opposant virtuel (appelé Lacerda !) du mode solo semble coriace et respectueux de l’expérience ludique du jeu de base.


summit
De 1-6 joueurs, un jeu de Conor McGoey édité par Inside Up Games.

Un K2 survitaminé dans lequel les grimpeurs s’affrontent – ou coopèrent- pour atteindre le sommet. Un jeu tactique, d’optimisation, avec une gestion assez avancée de l’équipement et des compétences des personnages. A priori un vrai effort pour le mode solo, avec du matériel spécifique fourni dans la boîte.


pocket-mars Pocket Mars

 De 1-4 joueurs, un jeu de Michał Jagodziński édité par Board&Dice.
Notre bonne vieille planète rouge est de retour avec ce nouveau titre ! Petit jeu de gestion de main de cartes où le mode solo nous invite à affronter un joueur virtuel pour mener plus efficacement la colonisation que lui. A noter que ce mode solo fait l’objet d’un livret de règles spécifique, ce qui suggère une vraie réflexion de l’auteur.

carcosa Carcosa

De 1-4 joueurs, un jeu de Nigel Kennington édité par One Free Elephant.

Prenez la tête d’un culte Lovecratien et prenez le contrôle de Carcosa en invoquant quelques indicibles créatures. Tout un programme ! Jeu de placement de tuile et de contrôle de territoire, cette forme convient en général assez mal à une pratique solo. A voir ce que les auteurs proposent ici, sachant que du matériel supplémentaire est fourni pour ce mode.


Cette deuxième sélection est placée sous le signe du contrôle de territoire et de la gestion d’influence. Ce sont en général des mécaniques peu ou mal exploitées dans les jeux solos, à voir si les nouveautés proposées iront plus loin et sauront proposer une expérience ludique digne de ce nom !?

Coup de cœur tout de même pour Bios: Megafauna (second edition) et surtout son auteur Phil Eklund qui continue à prendre tous les risques en proposant des thèmes improbables, difficiles, et pas du tout grand public, pour le plus grand plaisir des joueurs solo un peu dingues de science !!

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*