Confessions d’un joueur solo

« Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple, et dont l’exécution aura, je l’espère, de nombreux imitateurs. Je veux montrer à mes semblables un joueur dans toute la vérité de la nature; et ce joueur, ce sera moi.

Moi seul. Je sens mon cœur, et je connais les joueurs. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j’ai vus; j’ose croire n’être fait comme aucun de ceux qui existent. Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre. Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m’a jeté, c’est ce dont on ne peut juger qu’après avoir joué avec moi.

Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce jeu à la main, me présenter devant le souverain juge. Je dirai hautement : « Voilà ce à quoi j’ai joué, ce que j’ai pensé, ce que je fus. J’ai incarné le bien et le mal avec la même franchise. Je n’ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon; et s’il m’est arrivé d’adapter tel point de règle, ce n’a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire. J’ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l’être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus : méprisable et vil quand je l’ai été; bon, généreux, sublime, quand je l’ai été : j’ai dévoilé mon intérieur tel que tu l’as vu toi-même. Meeple éternel, rassemble autour de moi l’innombrable foule de joueurs; qu’ils écoutent mes confessions, qu’ils gémissent de mes indignités, qu’ils rougissent de mes misères. Que chacun d’eux découvre son cœur au sein d’un jeu avec la même sincérité, et puis que tous osent dire, un jour : Je fus un joueur comme cet homme-là. « 

Oui, oui, c’est une honteuse parodie du début de l’oeuvre, Les confessions, de l’immense Jean- Jacques Rousseau. Tout ça pour préparer un mois de décembre durant lequel je me suis donné comme objectif d’exprimer en quelques phrases, quotidiennement, une facette du jeu solo à travers le prisme de mon expérience personnel.

J’espère que ces témoignages pourront aider les sceptiques à tenter l’expérience, et les convaincus à formuler l’évidence !

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*