C’est la rentrée !

Une bonne raison de reprendre les parties solo !

Après le buzz ludique et les 2 gros succès de l’été qu’ont été Gloomhaven puis le 7th continent chez les joueurs solo, cette rentrée 2017 s’annonce beaucoup plus calme. Quelques nouveautés qui méritent qu’on s’y attarde tout de même.
Buffy_BoxTop_366x247x84.2mmLegendary : Buffy the vampire slayer. Un an après l’adaptation de Firefly, Upper Deck confie à Travis Chance et Nick Little le soin de sortir un nouvel opus mais cette fois dans la collection  ‘legendary‘ (règles un peu différentes de ‘legendary encounters‘).
Cette fois, c’est Buffy pour le 20ème anniversaire de la série télévisée qui fait l’objet de l’adaptation. Pas encore disponible en Europe, et peu visible sur internet, difficile de situer cet opus par rapport à ces prestigieux aînés !? Incontestablement un jeu à suivre par les fans de la tueuse, mais pas que !

 

tiny-epic-quest-cover

Tiny Epic Quest : nous l’avions évoqué l’automne dernier, ce nouveau titre dans la gamme des jeux compacts ‘tiny epic’ fait enfin sa sortie, en Français, grâce à Pixie Games.
Un jeu rafraîchissant dans un univers graphique largement inspiré des jeux console du siècle dernier, dans lequel les joueurs doivent optimiser leurs déplacements, leurs actions, pour réussir au plus vite les quêtes qui leur sont proposées. A noter tout de même que le mode solo n’est malheureusement qu’une course aux points de victoire.

 

runebound-unbreakableRuneBound : unbreakable bonds. Extension (disponible en anglais, localisation en français prévu en 2018). du jeu édité par FFG, ‘Runebound 3ème édition’.

Même si le jeu de base est vendu comme un jeu compétitif à partir de 2 joueurs, une schizophrénie très légère permettait déjà d’explorer en solo les terres aventureuses de Terrinoth. Cette extension introduit officiellement le matériel et des règles pour jouer en solo et en coopération ! Une bonne excuse pour tester cet excellent jeu méconnu en France.

 

castles_of-burgund-dice-game

 

The castles of Burgundy, le jeu de dés : après l’adaptation au succès mitigé du célèbre jeu de Stefan Feld en jeu de cartes, Alea tente sa chance avec la version jeu de dés.
Et c’est un Français, Christophe Toussaint, qui a été choisi pour créer un petit jeu de ‘roll and write’, facile à emporter, rapide et qui respecte complètement l’esprit de son grand frère, mais avec sa personnalité propre.

 

4 commentaires sur C’est la rentrée !

  1. Toujours heureux de voir un nouvel article sur ce site !

    Legendary : Buffy the vampire slayer me laisse tout de suite un peu froid car j’éprouve, comme pas mal de joueurs, une certaine répulsion pour les jeux de plateau tirés d’un film ou d’une série, surtout si des photos et autres captures font office d’images. Je ne peux pas m’empêcher d’imaginer l’usine à fric là-derrière. Mais sans doute ai-je tort dans une certaine mesure, sachant que tous les jeux sont destinés à rapporter de l’argent, même si certains semblent être conçus avec plus de coeur que d’autres.

    J’ai bien évidemment entendu parler de Tiny Epic Quest qui me faisait plutôt envie au début. Mais quand j’ai appris que le mode solo consistait en une course aux points, j’ai un peu décroché. A mon avis, un tel mode est plus adapté aux jeux de gestion purs et durs sans trop de hasard comme Agricola, le Havre et toute la panoplie d’Uwe Rosenberg. Et je me méfie un peu d’un jeu qui semble prendre pas mal de place sur la table (et qui nécessite donc pas mal de temps à être installé) mais qui ne nous offre pas, au final, qu’une course aux points en solo. Mieux vaut peut-être l’acheter en priorité pour son groupe de jeu. Mais encore, il ne s’agit qu’une d’une impression. Peut-être que je me trompe totalement !

    Runebound (le jeu de base) me faisait aussi un peu d’oeil, mais je crains qu’il paraisse un peu fade lorsqu’on est fan d’un jeu comme Mage Knight. Mais s’il s’avère plus simple que le poids lourd précédemment cité, cela peut être rafraichissant en fin de journée.

    Je ne connais que le dernier jeu de vue, sinon.

    De mon côté, j’attends ma double commande qui comprend Gloomhaven (que d’impatience…) ainsi que Too many Bones, est-ce que tu le connais ?

    Merci pour cet article, Shilag, et bonne continuation !

    • Merci pour ton commentaire !
      Il est clair que l’utilisation de licences comme Buffy ou autre vise plus que simplement à créer une expérience ludique intéressante 😉 Il arrive cependant que ces jeux soient réussis. Je pense bien sur à Legendary encounters, an alien deck building game, qui fait partie des jeux de deckbuilding solo que je préfère. Pour celui-ci, j’avoue être sceptique : déjà car il est dans la gamme des Legendary, ce qui veut dire pas de scénarisation de la partie, et en plus au regard des images que j’ai entrevues du jeu, ils ont fait ce que tu dis, c’est à dire illustré les cartes avec des photos de la série, ce dont je ne suis pas fan…
      Pour Tiny Epic Quest, j’ai exactement le même sentiment que toi : je m’étais intéressé au kickstarter jusqu’à ce que je comprenne que c’était une course aux points de victoire. Dommage…
      En termes d’expérience ludique, Runebound est plus à comparer à un Touch of Evil, ou à un Contrées de l’horreur. Mage knight reste unique et incomparable 🙂
      Cela dit, j’aime beaucoup Runebound pour sa simplicité, sa fluidité, son système de combat original et l’histoire qu’il raconte. J’écrirai un article plus détaillé à l’occasion !

      Je comprends ton impatience pour Gloomhaven, c’est vraiment un dungeon crawler unique !
      Quant à Too Many Bones, j’avais suivi la campagne kickstarter, mais je n’avais pas été convaincu par le système de jetons de poker à la Hoplomachus, ça me semblait un peu trop abstrait pour moi ? Il faudra que je visualise quelques vidéos pour lui redonner une chance !

      Bons jeux et bonne continuation !!

  2. Tu marques un point pour Legendary, an alien deckbuilding. Je n’y ai jamais joué mais il est clair qu’il n’a plus rien à prouver étant donné ses critiques. Cela me fait d’ailleurs penser à Gears of War qui est une adaptation plutôt réussie (en même temps, son créateur est un grand dans le domaine).
    Pour ce qui est de Buffy, on va lui souhaiter tout de même d’être réussi, du moment que ça n’encourage pas les éditeurs à nous pondre des centaines de jeux à licence avec des photos en guise d’illustrations. ^_^

    Sinon, il y a le jeu Spartacus avec ses illustrations-photos qui fait un peu sourire. Mais celui-là, il ne se joue pas en solo.

    Tu m’intrigues en comparant Runebound à Touch of Evil et Les Contrées de l’Horreur. A nouveau, je n’ai joué à aucun des deux (mais ai beaucoup aimé Horreur à Arkham) mais ce sont des jeux qui semblent être de mon type. En fait, dans l’idéal, je souhaiterais que des gens de mon entourage achètent ces jeux pour que je puisse les tester avant quoi que ce soit.

    Alors concernant Too Many Bones, je dois dire que je n’aime vraiment pas beaucoup les jeux abstraits en général. Par contre, les jetons de Chip Theory Games, j’adore ! En plus d’être extrêmement agréables à manier, ils sont d’une qualité indéniable. D’ailleurs, un joueur de BBG disait que les jeux de cet éditeur étaient les seuls qu’il n’avait pas peur de confier à son petit fils de 1 an. En fait, ils offrent au jeu une vue aérienne particulièrement efficace pour visualiser le champ de bataille vu que toutes les informations des unités qu’ils représentent sont inscrites dessus.

    Et sinon, tu comptes te pencher sur le fameux 7th continent ?

    • Tu trouveras un petit article sur le 7th continent ici.
      J’en suis à une quinzaine d’heures de jeu, mais pas en solo pour une fois, en duo. Ce jeu ne cesse de m’étonner de par sa profondeur et en même temps sa fluidité. Pour l’instant, je suis sous le charme, il me faudra encore quelques sessions pour redevenir parfaitement lucide et objectif ! 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*