Castellion : Shadi, et son onivers impitoya-a-able

 » L’attaque est imminente, les hordes furieuses et cauchemardesques s’entassent devant la forteresse : seule une ligne de défense solide, flanquée de deux bastions et d’une haute tour parviendra à repousser ces ennemis venus d’ailleurs… « 

castellion1Pour avoir une chance de vaincre, il faudra de la patience, du courage, de la chance, et surtout une bonne organisation et une stratégie implacable. Monsieur Shadi nous délivre là le jeu certainement le plus punitif de sa série, mais aussi le plus jubilatoire dans la victoire !

castellion3Un jeu de poses de tuiles-puzzle, très malin, avec une courbe d’apprentissage réelle très bien accompagnée par les différents niveaux de difficultés proposés.

Ne vous y trompez pas, il vous faudra de la chance pour parvenir à repousser les songes aux dents longues et aiguisées qui essayent de mettre à mal vos défenses.

Mais ne comptez pas que là dessus, plus le jeu avancera, plus les décisions à prendre seront délicates : utiliser le pouvoir d’une tuile ? Déclencher ou non l’assaut ? Commencer ou pas une nouvelle ligne de défense ?

Attention, le jeu est frustrant car dans certains cas de figure, si la pioche est défavorable, même la meilleure stratégie possible conduira à une défaite inéluctable.

Un jeu à la base solo mais qui se joue très bien à deux, avec une expérience ludique différente, définitivement coopérative, et qui permet de ne pas se retrouver seul après une défaite cuisante ! (et défaite cuisante il y aura ;-))

Pour une petite démo du jeu par l’auteur lui même (malheureusement en anglais), c’est par .

Quant aux illustrations elles sont tirées du site de Elise Plessis, l’illustratrice de tout l’onivers, dont vous pouvez apprécier son talent et son univers ici.

castellion2

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*