#1 Dans mes parties solo, j’aime …

confessions d'un joueur solo

… sentir le fondant de la madeleine de mon enfance irriguer mon cœur et mon âme.

Commencer par faire la place sur la table de la salle à manger.
Puis déplier méticuleusement le plateau de jeu.
Pour enfin sortir les dés de la boîte et les poser délicatement sur la toile cirée.

Enfant solitaire, joueur de la première heure, ce rituel, lorsque je l’accomplis seul « comme quand j’étais petit », est toujours teinté de l’émotion particulière propre à l’innocence de l’enfance.

Chez moi, cette époque désormais lointaine et révolue tient dans une boîte de jeu, et le geste d’ouvrir presque religieusement cette relique, d’entendre la plainte du carton qui sort de sa torpeur est un plaisir secret et solitaire irremplaçable.

risk

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*